LINE-UP WAYA FESTIVAL

SAMEDI 8 JUIN 2024 — MONTPELLIER

NICKODEMUS

(ELECTRO AFRO LATIN GROOVE) — USA

DJ/producteur et boss du label Wonderwheels recordings, référence incontournable de la scène new yorkaise depuis plus de 20ans, remixeur du hit « Mi Swing Es Tropical » aux côtés du combo Candela et Quantic, Nickodemus est l’expert local des sons latino-americains et afro-caribeens. Sa residence « Turntables on the Hudson » au Cielo est la plus courue dans le genre rare groove & urban afro-latin dans le quartier de Brooklin NYC, dont il est originaire ! L’ambassadeur de la scène Nuyorican Soul délivre un set tropical funky groove explosif à chacune de ses prestations! Après 2 albums et des compilations reprises par Mr Scruff, Gilles Peterson ou encore Quantic, Nickodemus présente son nouvel album « A Long Engagement », où il raconte ses rencontres du monde entier à travers sa musique aux multiples sonorités.

LA COYA

(REGGEATON LATIN URBAN) — ÉQUATEUR

La Coya est une chanteuse équatorienne qui fusionne les rythmes et sonorités de différentes régions d’Amérique latine (le littoral, la cordillère des Andes et l’Amazonie) avec les musiques urbaines (trap, pop, reggaeton) en français, anglais et espagnol. Dans ses textes, elle rend hommage aux différentes générations de migrants, à leurs histoires, ainsi qu’à la complexité et à la beauté de la quête de son identité en France. Véritable bête de scène, elle sait capter l’attention du public latino et européen avec son cocktail culturel et musical éclectique lors de ses concerts. Parmis ses inspirations, on peut citer Rosalia, Bad Bunny, Kali Uchis, Célia Cruz et Nicolas Cruz.

Que Tengo

(CUMBIA AFRO LATIN MUSIC) — MONTPELLIER

Quartet sur-vitaminé, venu de Montpellier. Entre cumbia moderne et groove afro-caribéens, mené par la chanteuse hispano-marocaine Ambar, le groupe nous délivre un cocktail détonnant, transpirant la joie et la danse. Il nous offre une musique aux textes profonds rythmée par la batterie (Damien), le clavier (Florian) et la guitare (2nd Damien). Le groupe né en 2016, lorsque les 4 musiciens se rencontrent et fusionnent leurs différents univers (rumba, musique cubaine, rock, jazz, musique classique ou salsa), derrière une seule et même voix : celle d’Ambar, pré-nominée aux Latin Grammy Awards dans les catégories “Meilleur enregistrement” et “Meilleure chanson” en featuring avec le groupe Babalú Quinteto. Avec près de 300 concerts et des tournées en Colombie et en Égypte, Que Tengo a puisé dans le voyage, l’émotion et l’inspiration de leur nouvel album “Vidas”. En chemin vers un monde meilleur, il dénonce et s’engage sur les thèmes : immigration, écologie, condition des femmes et révolution numérique, le tout en n’arrêtant jamais de nous faire danser !

MABRADA

(BAILE FUNK BRESILIEN) — PARIS

Virtuose de la batterie avec 17 ans d’expérience, Mabrada est le DJ Baile Funk dont le talent transcende les frontières. Toujours masqué, il nous emmène à la découverte de son monde. Playlisté par des géants tels que Major Lazer, Baauer, Vladimir Cauchemar et Jarreau Vandal, il reste spontané et intuitif, capturant le rythme avec une aisance nourrie par ses années de dévouement aux percussions et à la basse. Ses collaborations, notamment avec Lazy Flow, Don Lox et Dang, ont perfectionné sa vision et ses compétences de production, ce qui lui a valu la reconnaissance de ses pairs et un public fidèle. Grâce à une solide présence scénique développée en tant que résident à Favela Chic à Paris et performances régulières au Razzmatazz de Barcelone, Mabrada conquiert une nouvelle fois l’Europe avec son prochain E.P., et renforce sa marque indélébile sur la scène musicale.

WAYKIKI BOYS

(TROPICAL WILDE) — FRANCE/PÉROU

Trois musiciens dont l’univers se nourrit du catch mexicain “La Lucha Libre”, du style Tropical et de la Cumbia psychédélique péruvienne. Les Waykiki Boys sont une vague de cumbia péruvienne, electro et surf music qui déferle depuis 2016 avec Tito Veneno à la guitare, Jaguar à la batterie et Bobby-Wan à la basse. Ils ont réalisé plus de 211 concerts et partagé la scène avec de nombreux groupes en tous genres : surf, cumbia et électro. Leur premier EP est sorti en 2016 (Pucci records), le deuxième «Carnaval animal» est sorti Octobre 2018 (Active records). Ce dernier a été enregistré à Chamonix dans le studio d’Andre Manoukian. Ils ont sorti leur premier album en décembre 2023.

CONJUNTO JALEO

(SALSA CUBAINE) — MONTPELLIER

Quintet fondé par le trésero et chanteur, Philippe Carmona (Très : guitare cubaine traditionnelle à trois cordes doublées). Le groupe revisite les plus grands standards de la salsa cubaine et d’autres pays d’Amérique latine avec un répertoire festif et chaleureux, une véritable invitation à la danse et au voyage !

NINA FRESA

(ELECTROPICOOL DANSE MUSIC) — MEXIQUE

Les frères Fragoso du fameux duo mexicain électro acoustique, “Telefunka”, sont de retour pour présenter un nouveau projet musical électro-cumbia psychédélique en autodérision ! Nommé meilleurs artistes indépendants aux MTV Awards en 2004, ils ont notamment partagé la scène avec des groupes et des Djs internationalement reconnus comme Daft Punk, Massive Attack, Deep Dish, James Lavelle, Peter Murphy, Public Enemy, et tant d’autres. Leur singulier et ingénieux “Lives Act” combinants les bases rythmiques de l’électronique aux instruments analogues (basse, guitare, saxophone, jouets, voix) ont fait d’eux l’une des références latino-américaines majeure du genre. Une véritable expérience immersive multisensorielle qui a déjà fait ses preuves lors de leur incroyable performance sur la 1ère édition du Waya festival !

TUMI LUZ

(REMIX SALSA, AFRO, AMAPIANO) — FRANCE/PÉROU

Franco-Péruvien, producteur, DJ et auteur-compositeur en région parisienne, propose une expérience musicale unique. Sa créativité s’exprime à travers une fusion audacieuse de styles, naviguant entre le mainstream et des sonorités plus avant-gardistes présentes sur SoundCloud. Attiré par les croisements modernes entre la musique latine et les influences afro-descendantes, TUMI apporte une touche vibrante et originale à la scène musicale actuelle. Avec son label “Got to be real”, plusieurs fois supporté par Soulection et ses nombreuses productions internationales, il cumule 1M+ de streams .

STEREO GUARANI

(ÉLECTROPICAL BRESILIEN) — FRANCE/BRESIL

“Luxe, calme et volupté” dirait Baudelaire sur la musique de Stereo Guarani. Comme un bon épicurien, il n’aurait pas pu résister aux percussions de Roberto Bandeira de Mello et aurait fini par bouger son popotin et se lancer dans des mouvements circulaires d’épaule en découvrant le « graal » du groove de la guitare de Olavo Vianna. Pour enfin s’extasier d’entendre les voix de Olavo et Carollina au son de leur douce langue natale. Ce trio est basé à Montpellier et vous propose une concert aux sonorités tropicales voguant entre l’ambiance du “trad brésilien” et de la musique électronique. Il vous embarquera dans des ambiances rythmées, métissées et poétiques ou émanent des paysages lointains, remplis de “saudade”.

LE TOP 3 DU TREMPLIN MUSICAL

“SALTO DEL WAYA”

Trois autres performances sont attendues sur la scène secondaire du Waya festival. Il s’agit du top 3 du tremplin musical “Salto del Waya” qui sera déterminé quelques semaines avant le festival.